Comprendre le prêt hypothécaire

1

Quand on compare l’argent dont on dispose réellement et le prix du logement que l’on souhaite acquérir, on note immédiatement que la différence est importante. Ce cas de figure est habituel et pourtant tous nos proches sont devenus propriétaires. La clé c’est le prêt hypothécaire, une somme d’argent que vous accorde un prêteur pour payer votre bien sous la condition que vous le remboursiez selon des conditions spécifiques. Qui ? Quoi ? Comment ? Combien ? Voilà quelques questions auxquelles je répondrai ici.

  • Le type de prêt

Le montant du prêt repose essentiellement sur l’apport personnel que vous pouvez destiner à cet achat (y compris l’argent que vous prêteront vos proches), sur vos revenus et sur les crédits que vous supportez déjà. Votre apport déterminera le type de prêt auquel vous pouvez prétendre :

Si votre mise de fonds est supérieure à 20 % de la valeur de l’emprunt, vous obtiendrez un prêt hypothécaire ordinaire ou conventionnel.

Si votre mise de fonds est inférieure à 20 % de la valeur de l’emprunt, vous devrez sans doute contracter un prêt hypothécaire à rapport prêt-valeur élevé, lequel doit dans la grande majorité des cas être garanti par une assurance prêt hypothécaire. Cette assurance a un coût qui sera intégré au remboursement ou devra être soldé à la fin du remboursement.

Tous les prêts sont soumis à des conditions. Ces conditions concernent le montant du crédit, sa durée et la périodicité des remboursements. La validité d’un contrat varie entre six mois et dix ans, cependant un crédit plus long vous permettra de planifier votre budget familial et vous serez protégé contre une éventuelle augmentation des taux d’intérêt.

  • Le taux de l’hypothèque

Vous ne rembourserez jamais la valeur exacte que vous empruntez à un organisme financier. Celui-ci applique un taux sur cette valeur qui augmente d’autant le montant que vous devrez lui reverser. C’est le taux hypothécaire. Il peut être fixe, variable ou révisable.

  1. Le taux fixe est accordé au moment de la signature du contrat. Ni les versements hypothécaires ni le taux d’intérêt ne change durant la durée du prêt.

  2. Le taux hypothécaire variable fluctue selon un facteur de référence (habituellement un indice boursier). Les versements hypothécaires ne changent pas, mais le taux d’intérêt varie.

  3. Le taux hypothécaire à taux révisable est une stratégie qui peut être bénéfique ou pénalisante, car les versements hypothécaires et le taux d’intérêt varient en fonction des conditions du marché.

  • Un prêt hypothécaire ouvert ou fermé

Votre prêt hypothécaire pourra être fermé ou ouvert. Dans le premier cas, vous ne pourrez pas rembourser votre emprunt avant l’échéance (partiellement ou intégralement), sauf en vous acquittant d’une pénalité. Dans le second cas, vous pourrez augmenter le montant de vos remboursements ou solder votre emprunt sans subir de pénalité. Cette seconde option est conseillée si vous envisagez de revendre votre bien avant l’échéance du crédit.

Avant d’entreprendre des visites ou de rêver de telle ou telle maison, il est indispensable de vous renseigner sur les conditions générales du prêt hypothécaire et surtout sur celles que vous pourriez obtenir. Ce n’est qu’après avoir rempli ce préalable que vous saurez sur quelle somme d’argent vous pouvez compter pour votre acquisition et le montant des remboursements que vous serez tenu de remplir chaque mois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *